Ça va chauffer! partie 1

Troisième chronique! Apprenons-en un peu plus sur le pétrole et ses composantes grâce à notre ami Carbone qui en a plus que marre de se faire émettre à la tonne.

(Rappel aux lecteurs : il s’agit d’une version brouillon, le texte est transcrit au bas de chaque page pour une meilleure lisibilité et vos commentaires sont les bienvenus!)

01-eol.jpg01

Lisibilité : « Attention! Cette section peut provoquer la somnolence, le scepticisme, l’infantilisation ou la culpabilité. Soyez avertis. » Miss Papillon: « Le pétrole, c’est quoi? Quelle est la différence entre mazout, pétrole et essence? Vérifions dans tout-savoir-à-propos-de-n’importe-quoi-pour-les-nuls.com (Wikipedia!). » « Le pétrole, le mazout, l’essence, le disel, le benzène, le propane, alouette, ce sont esentiellement une combinaison de deux simples petits ingrédients: » Carbone: « Appelez-moi Carbone. » Hydogène: « Salut! Moi c’est Hydrogène! »

01-eol.jpg02

Lisibilité : Hydrogène: « Quand on se place comme ça, on fait du méthane! Nous sommes quatre! Et comme ça de l’éthane! » Carbone: « Ouais, ouais, on le sait, vous êtes toujours plus nombreux…Mais ils ont toujours besoin de nous, carbone, au milieu. » Hydrogène: « Ensemble, on fait toute sorte de figures plus folles les unes que les autres, surtout avec la chaleur, la pression et quelques millions d’années! Toutes ces figures, ou molécules, sont des hydrocarbures! »

01-eol.jpg03

Lisibilité : Carbone: « C’est nous qui décidons si on fait partie des pétroles légers, moyens ou lourds. Quand on est 5 à 10, on fait de l’essence, de l’ordinaire, du sans plomb ou du super sans plomb; on est du pétrole léger. De 10 à 16, on forme le kérosène, « jet fuel », le diesel ou « gazole »; pétrole moyen. Entre 14 et 20, on devient du mazout, ou du fioul. On est lourd. » Hydrogène: « Ah ça! Pour être lourds, vous êtes lourds! » Carbone: « Pas tant que ça, tout pétrole est moins dense que l’eau et donc, flotte en surface lorsqu’il y a un déversement. » Miss Papillon: « Et le gaz naturel? »

01-eol.jpg04

Lisibilité : Carbone: « Le gaz naturel est juste un autre sous-groupe des hydrocarbures où je suis si peu nombreux (1 à 4) qu’on devient léger comme l’air. Méthane: je suis seul, ils sont 4, CH4. Propane: nous sommes 3, ils sont 8, C3H8. Éthane: vous connaissez la chanson, C2H6. Butane: C4H10, voilà. Et puis, n’allez pas nous accuser, nous, les hydrocarbures, de réchauffer votre planète! On était là bien avant vous, sur « votre » planète! Tranquilles, enfouis depuis des millions d’années dans des couches de roches imperméables. » Miss Papillon: « Wô! Faut pas  charrier! Vous êtes les grands producteurs de gaz à effet de serre, quand même! »

La semaine prochaine, ça va chauffer avec Carbone qui se défendra et qui rencontrera Oxygène!

Publicités

Exportateurs de pétrole, partie 4

Dernière partie!

Cette semaine, déboulez de votre chaise en apprenant que nous, Canadiens, en plus de produire bien plus de pétrole qu’on en a besoin, sommes les plus grands consommateurs de pétrole de la planète. 

Ne vous arrachez pas les yeux à lire! Les bulles difficiles à décoder sont transcrites au bas de chaque page ainsi que les données des diagrammes.

(Si vous visitez cette chronique en BD pour la première fois, commencez par le début en cliquant ici!)

01-eol.jpg25

(lisibilité des bulles : Les écolos : « Je me demande si tu es hypocrite ou ignorante… Même en ne consommant pas le pétrole des sables bitumineux, tu es EN CE MOMENT MÊME parmi les plus grands pollueurs de la planète! » Miss Papillon : « Moi!? Un instant. C’est vrai que j’oublie souvent mes sacs réutilisables quand je vais à l’épicerie, et que je conduis une auto à essence (à qui la faute?) pour m’y rendre… Mais j’accomplis des centaines de petits gestes à tous les jours pour ma planète! Je change mes ampoules, je ferme les lumières, je baisse le chauffage, je trie à la source… J’enlève même les petits collants en plastique sur les pelures que je mets au compost. C’est ça, être une des plus grandes pollueuses? »)

« À qui la faute » fait référence à l’échec de commercialisation du moteur-roue d’Hydro-Québec dans les années ’90.

01-eol.jpg26

(lisibilité dernière bulle : Les écolos : « Et rappelle-moi quelle est la population du Canada? »)

01-eol.jpg27

Diagramme : RÉPARTITION DE LA POPULATION MONDIALE : Chine 20% (premier en importance), Inde 17% (2e en importance), États-Unis 4,6%, Canada 0,5%, reste du monde 58%. (Inde = 37 x Canada)

Diagramme : RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION MONDIALE DE PÉTROLE : États-Unis 24% (premier en importance), Chine 8% (2e en importance), Inde 3% , Canada 3%, reste du monde 38%. (Inde = Canada)

Diagramme : CONSOMMATION PAR HABITANT : Canada: 24,6 barils/an par Canadien (1er rang), États-Unis: 24 barils/an par Américain (2e rang), Chine: 1,9 baril/an par Chinois, Inde : 0,8 baril/an par Indien.

Ces données sont issues de statistiques de 2009.

(lisibilité bulles de Superclass : « Les États-Unis sont nos plus gros clients… mais entre un Américain et un Canadien, je préfère le Canadien! »)

01-eol.jpg28

(lisibilité bulles : les écolos: « Ce n’est pas toujours facile d’accepter ses défauts. Déjà, d’en prendre connaissance est un grand pas vers l’avant. Maintenant, tu peux commencer à t’améliorer… » Miss Papillon: « Un instant, moi je suis une mère de famille moyenne, recycleuse bénévole de rouleaux de papier de toilette. Je dois brûler de l’essence pour aller porter les enfants à la garderie et brûler du mazout pour m’éclairer, tout ça à cause de notre centrale thermique. »)

01-eol.jpg29

(lisibilité bulles : « Je fais partie des pires Canadiens, et les Canadiens sont les pires au monde. Mais qu’est-ce que je peux y faire? Tu parles d’amélioration, mais ce n’est pas moi qui vais décider d’installer un câble sous-marin entre les Îles et le continent! C’est pas moi qui vais bâtir un réseau de recharge national pour les véhicules tout électriques! C’est pas moi qui vais instaurer le transport collectif en région! Ce n’est pas moi qui vais ériger des monorails électriques interurbains! Pas moi qui vais construire un parc éolien marin! Pas moi qui vais lancer un programme national d’efficacité énergétique! »)

01-eol.jpg30

(lisibilité bulles : Miss Papillon: « Si nos gouvernements décidaient d’électrifier 75% des transports par exemple, et bien on pourrait diminuer notre production de 30%! » « Et S’il instaurait un programme d’efficacité énergétique qui réduirait, admettons, de 20% la consommation résidentielle, commerciale et industrielle, on aurait besoin de 92 000 barils de pétrole de moins par jour! »)

Diagramme : UTILISATION POSSIBLE DU PÉTROLE CANADIEN : Excédent actuel 40% (exportation nette), excédant potentiel dû à l’électrification massive des transports 30%, excédent potentiel dû à efficacité énergétique 4%, consommation résiduelle, commerciale, résidentielle et industrielle 16%, consommation due aux transports non électrifiables 10%. Total de notre consommation réduite : 26%, dégageant un excédent de production de pétrole canadien de 74%.

NB: il y a déjà un temps que ces données ont été digérées, et je m’interroge aujourd’hui sur la part qu’occupe la pétrochimie dans ce diagramme sur l’utilisation du pétrole. Une certaine portion de la tarte ci-haut est probablement à retrancher des excédents, donc, en tenant compte toutefois qu’en pétrochimie aussi le Canada est un exportateur net. 

(lisibilité bulles : Les écolos: « Seulement 60% de la production actuelle suffit à répondre aux besoins du pays… et seulement 26% suffirait si ces stratégies étaient adoptées! »)

01-eol.jpg31

(lisibilité dernière bulle : Superclass: « Pardon, très chers… mais vous ne pouvez pas faire ça. »)

01-eol.jpg32

01-eol.jpg33

(lisibilité des bulles en bas : Les écolos : « Le Mexique a quand même su protéger son pétrole, lui! Il ne s’est pas laissé embobiner! » Miss Papillon : « On ne pourrait pas changer une clause ou deux, à ce contrat? »)

Voilà qui complète la dernière partie de la chronique Exportateurs de pétrole. Et puis, croyez-vous que le Canada devrait poursuivre la voie de l’exportation? 

Croyez-vous qu’il est justifié d’importer du pétrole dans l’Est du pays alors que nous sommes des exportateurs nets? Croyez-vous que l’on doive explorer de nouveaux sites à risques élevés comme le golfe du Saint-Laurent pour pallier à la soif des consommateurs du Sud? Et enfin, croyez-vous que l’on doivent poursuivre l’exploitation des sables bitumineux de l’Alberta en sachant que les Canadiens pourraient énergétiquement s’en priver largement?

À la semaine prochaine pour une nouvelle chronique!