Tonte perpétuelle

Au menu: la tondeuse, pour le meilleur et pour le pire, Amen.

C’est la dernière chronique pétrolière, mes amis! Pour finir sur une note spéciale, je vous propose une version plus propre diffusée en 2011 à l’occasion d’une soirée littéraire  à Livres en fête. Bonne lecture!

a 60 01

a 61 02

a 63 03

a 64 04

a 65couleur1305

Bon, maintenant, quelqu’un peut me dire quelle sera l’empreinte carbone de mon incinération, compte tenu qu’il n’y a pas d’incinérateur aux Îles-de-la-Madeleine et que mon corps devra donc voyager en avion pour aller se consumer sur le continent? Mourir écolo : pas si simple.

Bon été! Les chroniques pétrolières se poursuivront peut-être dans un futur pas trop proche, à la prochaine!

Publicités